Électricité : quel rôle pour l’humain dans le trading de demain ?

12 janvier 2021

Derrière ce titre, un peu provocateur, se cache une réalité: face aux évolutions récentes des marchés (avalanche de données, IA, trading automatisé etc.) quel sera le rôle des traders dans les prochaines années? Certains les voient disparaitre mais non pensons, au contraire, que leur rôle sera renforcé.

Avant d’évoquer ce que pourra être le rôle d’un trader en 2025, rappelons les changements profonds vécus ces dix dernières années. Les marchés de l’électricité, apparus vers la fin des années 90, sont jeunes en comparaison à ceux d’autres commodités. On peut toutefois citer deux changements historiques majeurs, depuis leur apparition:

L’explosion des renouvelables. Elle n’a pas seulement été synonyme d’une hausse de la volatilité: le nombre d’acteurs a été multiplié ce qui a mécaniquement réduit le poids des acteurs historiques. Au début des années 2000, le marché était partagé entre quelques -grosses- banques d’investissement et les utilities. Le « boom renouvelable » a vu apparaitre de nombreux acteurs de tailles moyennes, très actifs sur les marchés, avec des impératifs d’optimisation.

La directive REMIT, réellement effective depuis 2015, qui a mis fin à une forme d’avantage compétitif dont jouissaient les acteurs historiques. C’est une véritable avalanche de données qui a alors submergé le marché et rebattu les cartes pour l’ensemble des acteurs.

Plus de volatilité, et toujours plus de transparence: un paradis pour les traders?

Les choses ne sont pas aussi simples. D’une part, une information parfaite et transparente (ce qui reste encore hautement théorique) engendre une vue identique de tous les acteurs et, de fait, des opportunités très rares. D’autre part, le fait de disposer de l’ensemble des données ne suffit plus à bénéficier d’un avantage compétitif. Celles-ci sont tellement nombreuses et imparfaites (ou de qualité inégale selon les pays) qu’il faut savoir les trier et les exploiter plus vite que les autres acteurs, pour avoir une chance de « battre » le marché.

Le marché est devenu si complexe et si interconnecté qu’il devient quasi-impossible à appréhender pour un cerveau humain sans aide extérieure. Météorologie, prix des marchés au pas 15 min, paramètres des interconnections… c’est aujourd’hui plusieurs dizaines de milliers de points de données qui inondent le marché chaque jour.

Mais alors, les traders seront-ils remplacés par les machines?

Dans notre métier, nous utilisons l’intelligence artificielle au quotidien et, pour autant, nous pensons le contraire. Nous mesurons les grandes forces et faiblesses de l’IA, sans prétention d’en maitriser les arcanes les plus pointues ou complexes bien sur, mais nous avons une certitude: la curiosité artificielle n’existe pas. Elle n’existera probablement jamais.

Si accéder aux données est déjà une obligation, le trader de demain devra maitriser les outils technologiques pour ne manquer aucune information pertinente, susceptible de modifier sa vision. Il devra, et c’est bien le point positif de cette révolution, allouer son temps à l’utilisation d’une qualité que seul le cerveau humain possède: la curiosité!

Ensuite, il devra pleinement maitriser les outils, et connaitre suffisamment leurs forces et leurs faiblesses pour les utiliser à bon escient. Il n’existe pas de modèle parfait, le trader de demain restera un gestionnaire de risque mais devra aussi plus que jamais être un créateur, un générateur d’idées et de stratégie qui devront se renouveler très fréquemment. La technologie sait fournir des signaux, mais seul l’humain sait comment les interpréter: quand les écouter, et quand les ignorer.

Chez COR-e nous fournissons des outils (données et prévisions) qui permettent à nos clients d’aiguiser leur vue du marché, plus vite que la majorité des acteurs pour saisir des opportunités. Mais, à notre sens, la prise de décision et l’appréciation du risque resteront des décisions humaines.

Photo of Emeric, founding president of COR-e

Emeric de Vigan
Fondateur et président de COR-e

COR-e Logo

1 rue Hoche

83000 Toulon, France

client@cor-e.fr